Logo du magazine d'obvy pour les professionnels

Le média sur le paiement et les transactions en ligne

Les points clés pour réduire le taux d’abandon de panier en e-commerce

Diminuer son taux d’abandon de panier d’achat est un enjeu majeur pour les acteurs de la vente en ligne. La phase de finalisation de commande est l’essence même d’un site e-commerce ou d’une marketplace. Malgré le fait qu’il s’agisse d'un comportement très fréquent, il existe un certain nombre de mesures et de bonnes pratiques à mettre en place pour le réduire.

 

L’abandon de panier est extrêmement répandu

 

Les chiffres suffisent pour illustrer le caractère répandu de l’abandon de panier : Plus de 68% des consommateurs e-commerce ont déjà abandonné leur panier d’achat, dont 58% lors de la phase de paiement, qui est en général l’étape clé !

Bon à savoir : les différentes avancées techniques et l’optimisation des parcours d’achat permettent, au fil des ans, de faire progresser le taux d’abandon de panier, qui était en 2021 à 80,68%, et de 81,01% en 2020.

Il est toutefois à noter que l’abandon de panier est plus important chez les mobinautes, avec un taux d’abandon de 83,76% sur mobile, et de 74,65% sur un ordinateur.

 

La qualification d’abandon de panier, dans son sens large, est le fait qu’un internaute navigue sur un site de vente en ligne, ajoute des articles à son panier d’achat puis quitte la plateforme. Cet indicateur (KPI) se mesure de façon simple, en divisant le nombre de paniers créés par le nombre de transactions effectuées. 

 

Les méthodes pour réduire son taux d’abandon de panier

 

L’expérience d’utilisation

 

L’UX (User Experience – Expérience Utilisateur) est un facteur clé à considérer pour réduire son taux d’abandon. Lorsqu’un consommateur est sur une plateforme, il attend une expérience d’achat fluide, rapide et agréable. 

 

Le tunnel de commande doit être optimal, rapide et lisible. 21% des internautes déclarent qu’un processus de commande trop long ou trop compliqué peut les amener à abandonner leur commande (donnée : Le blog du modérateur). 

 

L’optimisation de ce tunnel passe par : 

 

Un processus simple et court pour conclure un achat : Il est primordial de donner au client un minimum d’étapes jusqu’à la finalisation de sa transaction. L’internaute doit pouvoir se rendre compte de l’effort à fournir avant de pouvoir conclure de manière effective son achat. Cela passe par l’affichage d’une barre de progression, par exemple, ou des numéros d’étapes.

 

La conservation de la concentration de l’acheteur : Il est important de réduire au maximum la perte d’intérêt de l’internaute lorsqu’il passe à l’étape de finalisation de sa transaction. Il est par exemple possible de réduire les options de navigation lorsque l’utilisateur se trouve dans le tunnel de validation de son panier.

 

La sauvegarde du panier : Un utilisateur qui abandonne son panier peut le faire par erreur, ou le regretter rapidement ensuite. Si ce dernier revient sur la plateforme sur laquelle il avait fait son panier, perdre ce dernier peut s’avérer être un facteur décourageant. Il est donc important de sauvegarder le panier d’achat d’un consommateur pour pouvoir le recapter rapidement s’il revient et souhaite finalement aller au terme de ses achat. 

 

Les frais de livraison et autres frais additionnels 

 

49% des cyberacheteurs déclarent que la découverte tardive de frais additionnels les fait abandonner leur panier (donnée : Baymard Institute).